Mission Balises

Projet Artistique et Culturel de territoire dans le pays d'Ancenis
Pédagogie
De Novembre 2018 à Octobre 2019
Vallons-de-l'Erdre

La résidence de 11 mois s'est inscrite dans le cadre d'un «Projet Artistique et Culturel de Territoire» dans lequel l’œuvre est créée directement au sein du territoire, avec et pour ses habitants. Il s’agit d'une démarche qui expérimente la résonance entre diverses pratiques artistiques. Les temps de création se confondent alors souvent avec ceux de diffusion et d’action culturelle. Le PACT intègre donc un dialogue permanent entre les équipes artistiques, le territoire et ses habitants.

Portée par LA PAPERIE, (CNAREP) Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public d’Angers, pour la COMPA (Communauté de Commune du Pays d’Ancenis), la Mission Balise a réuni le L.U.I.T (Laboratoire Urbain d’Intervention Temporaire), la compagnie l’Ecumerie et le Collectif Parenthèse.

Méthodologie et axes de travail

Les interventions s'apparentent a de “l’infusion”. L’implication et l’appropriation des œuvres par la population induisent un projet qui s'étire dans le temps, et nécessite des interventions régulières sur le territoire. Ainsi de novembre 2018 à octobre 2019 (11 mois), l’équipe artistique était en résidence une semaine par mois, généralement hébergée chez l’habitant. L'équipe réunissait plusieurs corps de métiers, multipliant les savoirs-faire artistiques et protocoles de création. Ainsi c’est l’ensemble du processus de création qui a fait l'œuvre, mêlant les temps de production, de diffusion et d’action culturelle.

L’objet du projet était l’exploration et la mise en récit de la relation liant les habitants de la Communauté de Commune du Pays d’Ancenis à leur paysage. Une attention particulière était portée sur les enfants de 6 à 12 ans, principal public du festival pour enfants et parents “Ce soir je sors mes parents”, évènement lors duquel la résidence cloturait.

Le projet s'orientait selon deux axes : Un premier basé sur l'exploration du territoire et l’organisation de rencontres entre le paysage et les habitants. Un second constitué d’ateliers avec 4 classes de cours moyens, en pensant l’écriture du récit comme liant entre les jeunes habitants et leur territoire. Ces deux expressions du projet se sont mutuellement alimentées au fil de l’année, les rencontres extra-scolaires et l’exploration du territoire venant nourrir les ateliers et l’écriture du récit. Inversement, l’intervention des élèves et le déroulé des séances réorientaient les pistes d'exploration et l’évolution du récit.

Le récit s’est déroulé sous la forme d’une fiction :" Les enfants des quatres classes de CM1, accompagnés de 4 pisteurs de balises professionnels devaient partir à la recherche de quatres mystérieuses balises apparuent dans leurs communes." A travers cette quête, les enfants entrainèrent les adultes sur “leur” territoire, orientant les recherches selon leurs idées et leur connaissance du terrain. Ils étaient les acteurs principaux de cette épopée, où la notion de voir le paysage à travers les yeux d’un enfant étaient fondamentale. Les enfants des quatres écoles ne furent pas les seuls à participer à la “Mission Balise”. L’équipe artistique eut la chance de rencontrer de nombreux habitants de façon informelle, une rencontre en amenant une autre, mais aussi lors d’entretien et d’interview en EHPAD. Ces interactions aboutirent à des ateliers intergénérationnels, où les enfants purent confronter la vision de leur commune et de ses paysages à celle de leurs grands-parents.

Après la découverte des balises, une restitution fut organisée au Gymnase Paul Guimard à Saint Mars la Jaille, où avait lieu la majorité des spectacles du festival “Ce soir je sors mes parents”. Cette exposition permit aux autres enfants de la COMPA et à leurs parents de découvrir la quête réalisée durant cet année. Ce moment fut aussi l’occasion de revoir et de remercier l’ensemble des habitants ayant participé de près ou de loin au déroulement de cette aventure.

La fiction

Février 2019. 4 pisteurs de balises professionnels sont arrivés dans les Vallons de l’Erdre. Ce sont les Pisteurs M, C, Z et R. Selon leur informateur G, quatre "balises" sont apparues dans les communes du Pin, Saint-Mars-la-Jaille, et Vritz. Elles ont été envoyées par des enfants il y a 70 ans avec un contenu secret, et ne peuvent être découvertes que par des enfants. Grâce aux indices envoyés par G, les 4 équipes de pisteurs découvrent que la balise de la Pierre se trouvent à Vritz, que celle des Arbres est dans la commune du Pin, et que les balises de l’Eau et de l’Air sont apparues à Saint-Mars-la-Jaille. C’est avec ces informations que les apprentis pisteurs de balises de 4 classes de CM1 démarrent “La Mission Balise”.

Mars 2019. Après avoir appris aux enfants les méthodes de base pour se repérer dans le payasage et compris le fonctionnement du kit des outils inventé par les pisteurs, les équipes commencent les explorations dans le territoire.

Juin 2019. Les apprentis pisteurs sont devenus des pisteurs aguerris. L'enquête avance, des sites potentiels émergent. Grace à l’utilisation du précieux Ingombo (materiau inventé par l'équipe pour attirer une balise), les équipes vont poser des appâts pour attirer les balises sur 4 sites sélectionnés.

Septembre 2019. Les pisteurs reviennent dans le Pays d’Ancenis. A la surprise générale, tous les appâts ont disparu, mais toujours aucune trace des balises. Cependant, durant une séance, un oracle vient à la rencontre des apprentis pisteurs. C’est un vieil homme, et Il a vu les appâts. Au terme de sa conversation avec les enfants il leur remet une lettre. Elle a été écrite par des enfants aux alentours des années 50, et retrace leur quête à l’époque pour retrouver et renvoyer les balises. Les enfants comprennent alors qu’ils devront renvoyer les balises vers le futur une fois qu’ils les auront retrouvées. Cettelettre contient une autre informatio : un indice sur le lieu où la balise est apparue il y a 70 ans.

Début Octobre 2019. Grace aux nouveaux indices les 4 balises sont découvertes. L’étude de leur contenu par les apprentis pisteurs est pleine de surprises. Ils y retrouvent des photos d’époque, des lettres d’enfants, des cahiers scolaires, des jouets, des calendriers, des journaux , ce sont des souvenirs d’enfants des années 50. Aidés par Z, C, M et R, les jeunes pisteurs décident de ce qu’ils voudront laisser à leur tour dans ces balises. Quels souvenirs de leur présent veulent-ils à transmettre aux enfants du futur ?

Fin Octobre 2019. Aprés la découverte des balises vint a le moment de leur renvoi vers le futur. Une grande cérémonie est organisée par l’ensemble des pisteurs. Tous les enfants des Vallons de l’Erdre sont conviés. Après une grande procession , l’ensemble de la foule aboutit dans la cour du château de Saint Mars la jaille. Un discours d’adieu est prononcé face au plan d’eau.Puis répartie par balise, la foule suit les pisteurs Z, C, M et R pour procéder aux rituels de renvoi. Durant cette nouvelle étape d’étranges fumées colorées interpellent les passants. Les 4 sites appellent les balises : la grotte du diable, le jardin japonais, la clairière de l’air, l'ancien plan d’eau.

Au coucher du soleil, l’ensemble du public dit une dernière fois au-revoir aux balises et participent à leur renvoi vers le futur. Les enfants les ont remplies et scellées avant la procession, il ne restera plus qu’aux enfants du futur à ouvrir l’oeil, elle réapparaîtra dans 70 ans.

Remerciements : La Paperie, la Compa, tous les apprentis pisteurs, Michel Gasnier, Jean-Paul Pasquier, La comtesse du chateau de Saint mars la Jaille, le restaurant l'écho pins et tous les habitants des vallons de L'erdre qui ont permis la réussite de cette mission.